"La Commune et les communards du Cher  pour la première fois dans un livre.

De nombreux lecteurs de Gilblog connaissent l’histoire et l’œuvre de la Commune de Paris au printemps de 1871. Mais dans la mémoire collective des Français il n’en existe qu’un vague écho car on n’apprend presque rien sur la Commune à l’école. Alors pour ce qui est des communards du Cher, pensez donc….

Mais savez vous que c’est un berrichon qui a proclamé la Commune de Paris le 28 mars 1871 ? Natif de Baugy il s’appelait Gabriel Ranvier. Savez vous que le Vierzonnais Auguste Okolowicz a planté un drapeau rouge au sommet de la colonne de la Bastille ce jour là ? Et que c’est au Vierzonnais Édouard Vaillant, qu’on doit l’école laïque obligatoire et gratuite, onze ans avant Jules Ferry. C’est Félix Pyat, qui présente le décret de séparation de l’Église et de l’État, trente-quatre ans avant la loi de 1905 ! Quand à Charles Gambon (de Bourges), il fut un communeux de premier plan. Des rues de nos villes et des écoles portent leurs noms, mais on ne sait plus très bien pourquoi… 

Mais qui connaît Emmanuel Delorme, les frères Okolowicz, Armand Bazille, Eugène Baudin, Jean-Baptiste Chardon ? Et les parfaits inconnus, comme Gervais Bourdinat (de Bourges), Joséphine Bergé (de Santranges), Henri Foucher (d’Henrichemont), Michel Limousin (de Saint-Amand)….? Tous ces anonymes ont été des acteurs du soulèvement, l’ont soutenu dans le Cher, quelques uns furent participants involontaires ou "victimes collatérales".

C’est en pensant à eux qu’est venue l’idée de faire ce livre, pour les nommer, dire leur village d’origine, et leur donner une place dans les mémoires. On l’a fait pour les poilus de 14/18, pourquoi pas pour les communeux qui furent nombreux à vivre leur rêve jusqu’à en mourir ? C’est la première fois qu'un livre en fait le recensement et les situe dans le contexte historique national et départemental. Et le lecteur découvrira peut-être que l’un d’eux est son ancêtre ?

Deux cents dix notices biographiques de communeux du Cher célèbres ou méconnus (avec leur état-civil contrôlé dans les archives), constituent le principal du livre. Mais ”1871 La Commune et les communards du Cher”, en dit plus et rappelle le contexte historique, résume les événements et les actes de soutien dans le Cher. Des textes et documents de l’époque, la liste des décrets de la Commune, une chronologie, un lexique, des citations et soixante portraits et illustrations hors texte complètent l’ouvrage. 

1871 La Commune et les communards du Cher” est publié dans le cadre du 150e anniversaire de la Commune de Paris qui sera célébré en 2021. C’est le moment de lire ce livre !


> ”1871 La Commune et les communards du Cher” réalisé par Jean-Pierre Gilbert avec le soutien des Amis de la Commune du Berry. Préface de Michel Pinglaut. Un livre broché, format 15X21 centimètres, 190 pages et 60 illustrations. En vente à La Poterne, l’Antidote, Cultura, La plume du Sarthate à Bourges, librairies d’Henrichemont et Saint-Amand-Montrond. Dans d'autres librairies du Cher courant septembre et par l’association, dédicaces au salon d’Henrichemont (dimanche 15 novembre). Prix 18,50 euros.

 Gilblog La Borne mon village en Berry, est un blog de clocher, un cyberjournal d’expression locale et citoyenne. Dans gilblog, lisez des nouvelles de La Borne et du Berry en mots et en images, pages vues sur le web, citations, dico berrichon, coups de gueule et coups de coeur. Tout ça est éclectique, sans prétention et pas toujours sérieux, mais gilblog est amical avant tout. Gilblog, un site web fait à La Borne et réalisé entièrement à la main sur Mac, avec l'excellent  logiciel SandVox. © Photos Marie Emeret & JP Gilbert. © Textes et dessins JP Gilbert. Cartes postales anciennes: collection JP Gilbert. Vignettes : Dover éditions. Toute image ou contenu relevant du droit d’auteur sera immédiatement retiré(e) en cas de contestation. Les commentaires sont les bienvenus sur ce site. Les avis exprimés ne reflètent pas l'opinion de gilblog, mais celle de leurs auteurs qui en assument l’entière responsabilité. Tout commentaire vulgaire ou injurieux, ne respectant pas les lois françaises, tout billet insultant ou hors sujet, sera automatiquement revu ou rejeté par le modérateur, ainsi que les messages de type SMS et ceux des trolls. Conformément à la loi, votre adresse IP est enregistrée par l'hébergeur.