Pissons, pissez du glyphosate…

1-Monsanto-Sors de ce corps


En novembre 2017, Emmanuel Macron s’engageait à interdire le pesticide/poison glyphosate à l'horizon 2020. Quelques semaines plus tôt, cinquante quatre députés de la majorité demandaient son interdiction "le plus rapidement possible", dans une tribune publiée dans le quotidien “Le Monde”. Malgré ces belles paroles affichées dans les médias, le lobby de l’agro business multipliait les pressions pour que cette interdiction ne soit pas inscrite dans la loi. Tout semble à refaire…

Pourtant, en 2015, le CIRC (qui fait partie de l’Organisation Mondiale de la Santé - OMS), a déclaré que le glyphosate était un cancérogène probable. Mais il reste un des poisons les plus utilisées dans le monde par l’agriculture intensive. 

Le Glyphosate est l’un des composants actifs du Roundup entre autres. C’est un herbicide utilisé principalement en agriculture pour éliminer une large gamme de mauvaises herbes. Il est absorbé par les feuilles et agit sur les insectes et sur les oiseaux qui s’en nourrissent, ainsi que sur la santé des personnes exposées aux pulvérisations (agriculteurs et ruraux voisins). Une étude du Muséum national d’histoire naturelle et du CNRS montre qu’un tiers des oiseaux a disparu en quinze ans en France. Des études allemandes disent que 80 % des insectes volants ont disparu. 

1-7 raisons

Comme les mauvaises herbes deviennent résistantes au poison, les agriculteurs doivent augmenter les quantités répandues (ce qui fait l’affaire des industriels de la chimie, mais pas celles de l’environnement ni de la santé). En outre, sa bio-dégradabilité dans les sols est de plusieurs semaines ou plusieurs mois, puis il se décompose en sous produits eux-mêmes difficilement biodégradables. Bref, avec ses utilisations successives, le glyphosate empoisonne aussi la terre. 
Si ce poison est très peu transformé par notre organisme, et rapidement éliminé, il en reste néanmoins une faible partie dans nos os, nos reins, notre foie, notre rate, nos poumons, nos muscles, nos glandes salivaires. Et comme nous en ingérons tous les jours, le glyphosate circule dans notre corps et la “faible partie” augmente ……

Le journaliste Tristan Waleckx, lauréat du prix Albert-Londres 2017, a enquêté sur les manœuvres de Monsanto (aujourd’hui Bayer) pour faire croire au monde entier que le glyphosate n'est pas dangereux. Mais en 2017, le scandale des “Monsanto papers” a montré au grand public des dizaines de milliers de documents internes au géant de l’agrochimie dévoilés par la justice américaine. La firme avait instauré une stratégie de désinformation et de doute à grande échelle : les “études” publiées dans des journaux ou des revues influentes et signées par de grands chercheurs étaient en fait commandées (et parfois rédigées directement) par Monsanto. Et tout ça en échange de quelques grosses poignées de dollars. Elles servaient d’arguments aux complices dans les ministères ou dans les organes de l’Union Européenne pour justifier les autorisations d’exploitation.

2-pesticides-urines-avec

À ce stade, il faut appeler les choses par leur nom : cette obstination à nous empoisonner doit être stoppée.
C’est pourquoi une campagne nationale de recherche du glyphosate dans les urines a lieu dans une soixantaine de départements en France et également dans le Cher. Toutes les analyses à ce jour ont montré des taux de ce pesticide supérieurs au taux admis dans l’eau potable. Pourquoi ces dépassements ? Par cette opération d’envergure les participants veulent mettre au pied du mur les pouvoirs publics, les fabricants, les organismes chargés d’autoriser les mises sur le marché de ce biocide pour en connaître les effets sur la santé, changer les pratiques, et à terme, interdire ce pesticide. 

Ces milliers d’analyses permettront pour celles et ceux qui le souhaitent de porter plainte contre différents acteurs des pesticides: des fabricants aux décideurs qui les autorisent.

Déjà près d’un millier de plaintes ont été déposées pour : mise en danger de la vie d’autrui, tromperie aggravée et atteintes à l’environnement. Une réunion d’information aura lieu dans le Cher jeudi 25 avril et de nouveaux volontaires pourront ajouter leur nom à la liste qui vient d’être ouverte par l’Avec.

> Cliquez sur l'Illustration en milieu de page pour l’agrandir.

> Lire dans gilblog : Du glyphosate dans les urines ! >>> Lien. 
L’Avec part en campagne contre le glyphosate. Site web de l’association.
>>> Lien.


 Gilblog La Borne mon village en Berry, est un blog de clocher, un cyberjournal d’expression locale et citoyenne. Dans gilblog, lisez des nouvelles de La Borne et du Berry en mots et en images, pages vues sur le web, citations, dico berrichon, coups de gueule et coups de coeur. Tout ça est éclectique, sans prétention et pas toujours sérieux, mais gilblog est amical avant tout. Gilblog, un site web fait à La Borne et réalisé entièrement à la main sur Mac, avec l'excellent  logiciel SandVox. © Photos Marie Emeret & JP Gilbert. © Textes et dessins JP Gilbert. Cartes postales anciennes: collection JP Gilbert. Vignettes : Dover éditions. Toute image ou contenu relevant du droit d’auteur sera immédiatement retiré(e) en cas de contestation. Les commentaires sont les bienvenus sur ce site. Les avis exprimés ne reflètent pas l'opinion de gilblog, mais celle de leurs auteurs qui en assument l’entière responsabilité. Tout commentaire vulgaire ou injurieux, ne respectant pas les lois françaises, tout billet insultant ou hors sujet, sera automatiquement revu ou rejeté par le modérateur, ainsi que les messages de type SMS et ceux des trolls. Conformément à la loi, votre adresse IP est enregistrée par l'hébergeur.