Ont-elles, ont-ils, pissé du glyphosate ?

Précédent
Au-palais-de-justice-Angouleme

Vendredi 22 juin, c’était le jour J de l’opération “Pisseurs Involontaires de Glyphosate du Cher”. Voici le film de cet événement, dont le déroulement m’a été raconté minute par minute, par Daniel Deprez, chef d’orchestre pas ordinaire de cette opération inédite. 

À 5 heures du matin, les bénévoles d’AVEC (Association de veille environnementale du Cher) et partenaires se sont retrouvés pour équiper les locaux d’Espace Tivoli à Bourges. A 6 heures, les premiers pisseurs et pisseuses volontaires se sont présentés. Les arrivées des soixante trois inscrits pour la session de prélèvements se sont échelonnées entre 6 heures et 8 heures 30. Les organisateurs de l’AVEC avaient réservé deux vestiaires pour dames et hommes, et avaient ménagé un couloir d’intimité pour accéder aux toilettes. 

Les deux huissiers sont arrivés à 5 heures 15 pour constater que les toilettes ne contenaient pas de produits susceptibles de contaminer les prélèvements d’urines destinés au laboratoire. Pour les besoins du constat ils ont photographié les lieux et les lots de tubes sous emballages scellés. 

A 5 heures 45 tout étant en ordre, les pisseurs et pisseuses volontaires se sont présenté(e)s “en petite tenue” devant les huissiers (une huissière pour les dames), ce qui permettait de vérifier que personne ne portait de produit compromettant la bonne réalisation des prélèvements. Pendant ce pointage devant huissiers, les participants ont émargé et pris le numéro de codification anonyme correspondant au tube à remplir. 

echantillons-urine-glyphosate

Enfin chacune et chacun sont allés aux toilettes pour remplir leur petit tube, puis le déposer dans le râtelier de collecte.

Avant de partir, les pisseurs et pisseuses involontaires de glyphosate ont pris une collation tout en échangeant entre eux sur l’actualité, le temps qu’il fera …et le sujet des pesticides. Aucun d’entre eux ne semblait éprouvé par l’action peu ordinaire à laquelle ils venaient de participer, et aucune séquelle n’a été signalée !

ob a6747c stopglyphosate

Pendant ce temps, et sous l’œil vigilant des huissiers, les deux lots de tubes étaient stérilisés, emballés pour être envoyés au laboratoire sous leur responsabilité. 

A 9 heures 15, les locaux étaient nettoyés, rangés et remis en l’état. 

D’ici un mois environ, les résultats anonymisés arriveront chez le coordonnateur de l’opération qui détient les codes anonymes attribués à chaque participant. Chacune et chacun recevra alors une fiche personnelle sur laquelle figureront leurs taux de glyphosate, le taux le plus bas, le taux le plus élevé et la moyenne du lot.

Rappelons que le coût de l’analyse volontaire est élevé : 85 euros. Et ajoutons qu’il n’est pas pris en charge par un organisme social ou une mutuelle, donc pas remboursé !  
C’est pourquoi l’AVEC a décidé de prendre en charge les 50 euros qui couvriront en partie les frais de justice de la campagne nationale. Pour compléter les frais liés aux procédures à venir AVEC a fait un appel à dons dont le montant recueilli s’élève pour le moment à plus de 2 000 euros, (dons provenant de particuliers, d’associations et de collectivités.)

> Rendez vous à la rentrée, lors d’une réunion de compte rendu, organisée pour faire connaître les taux de glyphosate des berrichons du Cher, rédiger la plainte et son dépôt au Tribunal de Grande Instance de Bourges. Espérons que cette action qui a pris une très forte ampleur nationale, décidera le gouvernement et l’Europe (qui n’ont que trop tardé), à interdire le poison glyphosate. 

D’ici là, bonnes vacances ! 

> Photo du haut : 21 juin. Pisseuses et pisseurs volontaires affichant leurs taux de glyphosate devant le Tribunal d’Angoulème (cliquez sur la photo pour l’agrandir).

> Lire dans gilblog : Du glyphosate dans les urines ! >>> Lien. 
Pissons, pissez du glyphosate. >>> Lien.  
L’Avec part en campagne contre le glyphosate. Site web de l’association. >>> Lien.

> Le site web de l’Association AVEC : https://avec18.wixsite.com/veille18/campagne-contre-glyphosate 



 Gilblog La Borne mon village en Berry, est un blog de clocher, un cyberjournal d’expression locale et citoyenne. Dans gilblog, lisez des nouvelles de La Borne et du Berry en mots et en images, pages vues sur le web, citations, dico berrichon, coups de gueule et coups de coeur. Tout ça est éclectique, sans prétention et pas toujours sérieux, mais gilblog est amical avant tout. Gilblog, un site web fait à La Borne et réalisé entièrement à la main sur Mac, avec l'excellent  logiciel SandVox. © Photos Marie Emeret & JP Gilbert. © Textes et dessins JP Gilbert. Cartes postales anciennes: collection JP Gilbert. Vignettes : Dover éditions. Toute image ou contenu relevant du droit d’auteur sera immédiatement retiré(e) en cas de contestation. Les commentaires sont les bienvenus sur ce site. Les avis exprimés ne reflètent pas l'opinion de gilblog, mais celle de leurs auteurs qui en assument l’entière responsabilité. Tout commentaire vulgaire ou injurieux, ne respectant pas les lois françaises, tout billet insultant ou hors sujet, sera automatiquement revu ou rejeté par le modérateur, ainsi que les messages de type SMS et ceux des trolls. Conformément à la loi, votre adresse IP est enregistrée par l'hébergeur.