”Kanak enquête sur une collection”. De Bourges à la Commune de Paris et à Nouméa.

Expo-Kanak copie

Bourges recèle d’autres trésors historiques que ceux que nous voyons quotidiennement. Grâce au musée du Berry, en voici un à découvrir cet été. Ne manquez pas cet événement. 
L’exposition intitulée ”
Kanak, enquête sur une collection” en nous présentant la collection d’armes que le communard berruyer Gervais Bourdinat avait constitué pendant sa déportation en Nouvelle Calédonie, nous emmène dans l’Histoire, la Commune de Paris et la colonisation. 
La donation de Gervais Bourdinat (Bourges 1831/Nouméa 1899) comporte une centaine d’objets dont une majorité d’armes kanak, mais cette exposition va bien au delà, c’est ce qui la rend belle et instructive.

En entrant dans la salle, on est accueilli par la photo géante du chef kanak Poindi-Patchili portant un casse-tête dans une pose majestueuse et virile, son étui pénien bien visible… 

Un peu plus loin, on est frappé par la beauté plastique des objets présentés. Les sagaies, objets d’une exceptionnelle pureté de lignes méritent qu’on s’arrête pour les contempler (mais je ne publie pas de photos qui, en réduisant les dimensions, nuiraient au sujet). Allez voir de vos yeux ! Les massues et casse-têtes  sont aussi de très beaux (et dangereux) objets.

Bien que la salle soit d'une dimension très moyenne, l’exposition montre une grande variété d’œuvres de grande qualité artistique et d’intérêt historique. Ethnographie, archives, photographies, peintures, sculptures, collections d’histoire naturelle, documents graphiques, chef-d’œuvre de compagnonnage et art contemporain, font un ensemble dense, cohérent et plein de sens grâce à un intelligent travail de présentation. Des panneaux de commentaire et des panneaux chronologiques situent la donation dans l’Histoire, ce qui sera bien utile à ceux qui ignorent le 19° siècle.

Un petit nombre d'œuvres d’artistes majeurs complètent cet ensemble. Pour le 19e siècle : Gustave Courbet, Jean-Baptiste Carpeaux, Etienne Villeret, pour le 20e siècle Henri Cueco, Ernest Pignon-Ernest et pour le 21e siècle Vincent Péraro.

Et n’oubliez pas de vous arrêter pour feuilleter les des fac similés de documents d’époque qui ponctuent le parcours de Gervais Bourdinat. 
Mais qui était Gervais Bourdinat, le berruyer sans portrait ? Certainement un homme pas ordinaire parcourant le 19
e siècle et l’histoire mouvementée de son temps. On le suit, de Bourges au siège de Paris par les prussiens, à son engagement dans la Garde nationale fédérée défendant la Commune de Paris, de la répression versaillaise au jugement du tribunal militaire, d’une traversée des océans éprouvante jusqu’à la déportation en Nouvelle Calédonie, de la relégation à la réussite sociale. Puis au don de sa collection aux musées de Bourges.

Le résumé de la Commune de Paris, un temps fort de la vie de Gervais Bourdinat, en apprendra certainement beaucoup aux profanes, car ce moment très riche et novateur de notre histoire est fort mal connu. C’est un condensé fondé sur le travail des historiens modernes, à des lieues d’une  certaine imagerie traditionnelle, qui espérons le, donnera le désir d’en savoir plus…

Les objets Océaniens du musée du Berry ont rejoint l’inventaire du Patrimoine Kanak dispersé qui a débuté en 1980. Cet inventaire a permis de répertorier plus de 170 000 objets Kanak dans 110 musées internationaux. Le parcours s’achève sur l’histoire contemporaine avec la sculpture intitulée Tjibaou, de Vincent Péraro.

Ne vous y trompez pas, bien que la présentation ne soit pas d’une taille spectaculaire, ce projet dont le fil conducteur est l’itinéraire de Gervais Bourdinat, fait une exposition de grande qualité. On la doit au travail et au talent de Dominique Deyber, attachée de conservation du Patrimoine, qui avait déjà produit les deux belles expositions sur les grès de La Borne à l’Hôtel Lallemant en 2017 et 2018.

> Lire dans gilblog ”Le don singulier du communard berruyer Gervais Bourdinat à sa ville natale”.  >>> Lien. 
Lire aussi dans gilblog : ”L’aventure de Michel Limousin”,  jeune berrichon déporté en Nouvelle Calédonie dans le même bateau que Bourdinat. 
>>> Lien. 

> Musée du Berry. 4 rue des Arènes. Bourges. 02 48 70 41 92 Horaires 10 h-12 h / 14 h-18 h (sauf dimanche 14 h-18 h). Fermé le mardi. Entrée à 4 euros.


> Cliquez sur les images pour les agrandir.


 Gilblog La Borne mon village en Berry, est un blog de clocher, un cyberjournal d’expression locale et citoyenne. Dans gilblog, lisez des nouvelles de La Borne et du Berry en mots et en images, pages vues sur le web, citations, dico berrichon, coups de gueule et coups de coeur. Tout ça est éclectique, sans prétention et pas toujours sérieux, mais gilblog est amical avant tout. Gilblog, un site web fait à La Borne et réalisé entièrement à la main sur Mac, avec l'excellent  logiciel SandVox. © Photos Marie Emeret & JP Gilbert. © Textes et dessins JP Gilbert. Cartes postales anciennes: collection JP Gilbert. Vignettes : Dover éditions. Toute image ou contenu relevant du droit d’auteur sera immédiatement retiré(e) en cas de contestation. Les commentaires sont les bienvenus sur ce site. Les avis exprimés ne reflètent pas l'opinion de gilblog, mais celle de leurs auteurs qui en assument l’entière responsabilité. Tout commentaire vulgaire ou injurieux, ne respectant pas les lois françaises, tout billet insultant ou hors sujet, sera automatiquement revu ou rejeté par le modérateur, ainsi que les messages de type SMS et ceux des trolls. Conformément à la loi, votre adresse IP est enregistrée par l'hébergeur.