Éric Zemmour, nouveau produit médiatique.

Eric-Zemmour-raciste

Présenté soudainement comme présidentiable par un concert de médias, Éric Zemmour semble être partout à la fois. Son apparition au début de la course électorale rappelle étrangement celle d'Emmanuel Macron, obscur technocrate sorti de l’ENA et de la banque et propulsé en un an sur le devant de la scène. Ou encore, au siècle dernier, les éclosions de Jean-Jacques Servan-Schreiber ou de monsieur X, motorisées par le journal L’Express.

Doit-on croire que c'est une répétition des mêmes opérations médiatiques ? Zemmour est-il un chien dans un jeu de quilles lancé pour favoriser la réélection de Macron en détournant une partie de l'électorat de Marine Le Pen et de la droite classique ? Est-il un candidat semblant rouler pour lui même ? 

Comme le candidat Macron en son temps, Éric Zemmour n'a obtenu aucune légitimité venant du vote des citoyens, il ne présente aucun bilan politique. Il n'est pour le moment qu'un produit médiatique, et ses seuls exploits sont d’avoir été un journaliste débutant au journal socialiste Le Quotidien de Paris pour finir éditorialiste au Figaro. Puis ensuite dans des chaines de télé privées, commentateur politique polyvalent et polémiste, grâce à une tchatche parfois talentueuse. 

Le discours de Zemmour est fait des mêmes obsessions : la haine des immigrés, des femmes, des musulmans, des homosexuels, et du pouvoir judiciaires, il stigmatise les musulmans comme naguère on le faisait des juifs, il n’a d’indulgence que pour la délinquance en col blanc. À l’entendre la France serait en train de se transformer en  pays islamiste imposant la charia, colonisé de l’intérieur par les naissances, et de l’extérieur par l’immigration. Xénophobe anti-arabe, poursuivi plusieurs fois en justice pour des déclarations controversées sur les étrangers et des propos racistes, il a été plusieurs fois relaxé et plusieurs fois condamné pour provocation à la discrimination raciale (en 2011) et pour provocation à la haine envers les musulmans (en 2018). 

Bref, la fabrication sous nos yeux du produit Éric Zemmour permet de mesurer la qualité et le niveau du débat politique dans notre pays. Certes, il sait écrire et parler tout seul, à la différence de la marionnette de Jeff Panacloc, mais que serait-il sans les médias complaisants qui lui offrent une tribune ? 

Zemmour-assis-medias-1

Il n’est pas anodin d’observer que tout cela ne serait pas possible sans le contrôle pris en quelques années sur les médias par les milliardaires du CAC 40 (la main sur les meilleures audiences aux meilleures heures d’écoute ainsi que sur la carrière des journalistes et au-delà), écrit Octave Lebel dans AgoraVox. Tout récemment, Vivendi, contrôlé par Vincent Bolloré, a lancé une OPA sur le groupe Lagardère (Hachette, Europe 1, Le Journal du dimanche, Paris Match, Virgin radio, RFM… etc). Rappelons que Vivendi c’est Canal+, C News, M 6, Prisma, Télé-Loisirs, Voici, Femme Actuelle, Capital, Gala, Havas …etc. Jamais une telle concentration n’aura été réalisée dans le monde des médias et de la communication en France. Vincent Bolloré disposera, dans la période cruciale des élections présidentielle et législatives, d’une multitude de titres et de moyens audiovisuels, sans contrôle ni limite.

Nul doute que le personnage d’Éric Zemmour sera encore sous l’éclairage convergent de tous ces projecteurs.

Avec ces concentrations et plus que jamais, les médias continuent d’établir l’agenda de l’information. Ils imposent au public ce à quoi il faut penser. On est pris d’un sentiment d’inquiétude et d’impuissance devant ce rouleau compresseur qui semble grossir indéfiniment et produit de la télé réalité bidonnée et des débats où des amuseurs ou des experts clonés sont sélectionnés pour dire la même chose.
On voit maintenant qu’avec Zemmour, les géants médiatique savent fabriquer des hologrammes d’hommes politiques. 

Mais la passivité mêlée de naïveté des futurs électeurs, l’indifférence des futurs abstentionnistes, y sont sans doute pour quelque chose. À moins que de nouveaux “gilets jaunes” ne viennent sonner le réveil pour tout le monde un de ces matins….

> Lire dans  Acrimed : Blanchir Zemmour - mode d’emploi médiatique. >>> Lien.

par Pauline Perrenot

> Sources. AgoraVox : Zemmour, quelques évidences, par Octave Lebel. >>> Lien.  
Et aussi, CNews, BFM, LCI, TF1, Canal+, etc…

Gilblog La Borne mon village en Berry, est un blog de clocher, un cyberjournal d’expression locale et citoyenne. Dans gilblog, lisez des nouvelles de La Borne et du Berry en mots et en images, pages vues sur le web, citations, dico berrichon, coups de gueule et coups de coeur. Tout ça est éclectique, sans prétention et pas toujours sérieux, mais gilblog est amical avant tout. Gilblog, un site web fait à La Borne et réalisé entièrement à la main sur Mac, avec l'excellent  logiciel SandVox. © Photos Marie Emeret & JP Gilbert. © Textes et dessins JP Gilbert. Cartes postales anciennes: collection JP Gilbert. Vignettes : Dover éditions. Toute image ou contenu relevant du droit d’auteur sera immédiatement retiré(e) en cas de contestation. Les commentaires sont les bienvenus sur ce site. Les avis exprimés ne reflètent pas l'opinion de gilblog, mais celle de leurs auteurs qui en assument l’entière responsabilité. Tout commentaire vulgaire ou injurieux, ne respectant pas les lois françaises, tout billet insultant ou hors sujet, sera automatiquement revu ou rejeté par le modérateur, ainsi que les messages de type SMS et ceux des trolls. Conformément à la loi, votre adresse IP est enregistrée par l'hébergeur.