En français s'il vous plaît !

webhelp

Valérie Fabens, qui anime la page Facebook, pardon Trombinoscope, intitulée “Non au tout-à-l'anglais ! Non à l'anglais partout !” vient de raconter une petite aventure qui mérite d’être connue.

Webhelp-19-1 plaque-de-rue-emaillee-de-10x15cm-en-relief-plate-faite-au-pochoir-ici-on-parle-francais

Je me baladais dans la commune d’à côté – commune réputée pour son dynamisme et qui fourmille d’entreprises… Curieuse de tout, j’observe, je regarde et il arrive même que j’examine de près ! 
Je marche dans la rue jalonnée de bureaux… Des portes vitrées, à l’intérieur, un ancien projecteur de cinéma…  Je colle mon nez à la vitre et je vois dans le fond d’un hall, une affiche entièrement rédigée en anglais !  
Aucune traduction – « Webhelp Think human « Au secours de la toile, pensez humain en français.»
Je me sens prise comme une mouche, dans une toile d’araignée ! L’envie d’en savoir plus me prend… Mais la nuit est tombée, c’est la fermeture des bureaux… 
Il y a pourtant de la lumière et dans un « box » un type absorbé par un ordinateur… je prends une photo. Je me dis que la porte doit être fermée… Eh non ! 
Le bunker est ouvert ! J’hésite encore et puis, après tout, se renseigner sur l’activité d’une entreprise n’a rien de déplacé… 
En avant ! J’entre, fais un pas à l’intérieur et lance un « y’a quelqu’un « ? 
La voix me répond : « oui ! »J’attends poliment qu’on vienne à ma rencontre. RIEN.
Je me dirige donc vers l’endroit où j’avais repéré le gars… J’arrive devant lui (qui ne quitte toujours pas son siège…) « Bonsoir Monsieur , vous êtes une entreprise française ? »Le gars me regarde avec un air totalement ahuri et semble sidéré ! 
Il ne me répond pas et me toise d’une façon méprisante. 
Je poursuis, en lui disant mon intérêt pour son entreprise… Des questions plutôt flatteuses. En quoi consiste votre activité… ? Parce-que je suis dans le brouillard à cause de l’affiche, à l’entrée, en anglais ! Et là , enfin, il me répond : « Aaaaah ! …C’est parce-que nous travaillons à l’international ! » 
Je rétorque aussitôt, avec le plus beau de mes sourires : « Mais savez-vous que la langue française est internationale ? » 
Et là, miracle, il quitte enfin son fauteuil, pour se ruer vers moi. Pour vous le décrire : il est grand ( bien plus grand que moi) plus jeune que moi, avec un visage fermé, sans expression. 
Son regard est métallique. À l’intérieur, il n’y a rien. 
Un type aux cheveux gominés, bien plaqués en arrière, sur le crâne. Il ne lui manquait plus que l’uniforme allemand ! (et une cravache dans la main.) 
Très agressif, il se précipite devant moi et me lance un « sortez ! » plutôt sonore ! Il réitère dans la seconde qui suit par un « sortez ! j’appelle la police !
Alors là, les bras m’en tombent ! Il répète sans arrêt »j’appelle la police » le téléphone à la main. Je fais mine de ne pas avoir peur et reste calme.
Il tapote sur son téléphone, c’est la panique à bord ! Dois-je en rire ou en pleurer ? Je choisis d’esquisser un sourire et l’encourage gentiment à appeler la police. Je suis dans mon droit. Je me dirige tout de même vers la sortie, lentement mais sûrement. 
Sortie de là, je le traite d’imbécile (ça soulage) et je m’éloigne de ce lieu maudit. Pendant qu’il s’agite dans tout les sens derrière mon dos, je vois en face de moi, un jeune petit couple d’amoureux assis sur un banc public (une petite bergère et un ramoneur me dis-je … clin d’œil au grand film d’animation français récompensé). 
Ils étaient là tous les deux assis sur un banc public, beaux et innocents (bientôt, il n’y aura plus que les bancs qui resteront publics et encore…) 
Nous discutons tous les trois. Ils ont vu, entendu et compris. Derrière mon dos, ils regardent, avec effarement, ce type qui s’agite encore… 
Depuis de longues années déjà, je promeus la langue française. Je vous avoue que nous arrivons au summum aujourd’hui, 3 février 2020. Cette altercation n’est pas insignifiante. Elle doit tous nous alerter.
Elle doit renforcer notre conviction. Nous ne sommes pas en France !
Je vous invite tous à voir « Le roi et l’oiseau» film français sur lequel mes parents ont travaillé durant de longues années !
« Think human « ? Et ta sœur ? Le monde qui vient n’a rien d’humain. Ce monde en devenir est entre nos mains. Chacune de vos voix compte ! N’ayez pas peur ! Car, en face, ils tremblent ! Entrez dans la résistance avec moi.
Que la lumière gagne !

Valérie Fabens

*Think human : Pensez humain. 
Webhelp est une multinationalle, pas une petite entreprise…

> Gilblog vous recommande chaudement “Non au tout-à-l'anglais ! Non à l'anglais partout !”. La page de Valérie, qui soutient ardemment la cause du français, est pleine d’exemples stimulants, elle continuellement mise à jour. Autant dire qu’on peut y faire un passage quotidien et revigorant ! 
https://www.facebook.com/groups/nonalanglaispartout/2840978762612276/?comment_id=2894019020641583&notif_id=1583002020008686&notif_t=group_comment_mention


 Gilblog La Borne mon village en Berry, est un blog de clocher, un cyberjournal d’expression locale et citoyenne. Dans gilblog, lisez des nouvelles de La Borne et du Berry en mots et en images, pages vues sur le web, citations, dico berrichon, coups de gueule et coups de coeur. Tout ça est éclectique, sans prétention et pas toujours sérieux, mais gilblog est amical avant tout. Gilblog, un site web fait à La Borne et réalisé entièrement à la main sur Mac, avec l'excellent  logiciel SandVox. © Photos Marie Emeret & JP Gilbert. © Textes et dessins JP Gilbert. Cartes postales anciennes: collection JP Gilbert. Vignettes : Dover éditions. Toute image ou contenu relevant du droit d’auteur sera immédiatement retiré(e) en cas de contestation. Les commentaires sont les bienvenus sur ce site. Les avis exprimés ne reflètent pas l'opinion de gilblog, mais celle de leurs auteurs qui en assument l’entière responsabilité. Tout commentaire vulgaire ou injurieux, ne respectant pas les lois françaises, tout billet insultant ou hors sujet, sera automatiquement revu ou rejeté par le modérateur, ainsi que les messages de type SMS et ceux des trolls. Conformément à la loi, votre adresse IP est enregistrée par l'hébergeur.