À Vittel, bientôt le procès de Nestlé.


Nestlé

Médiapart informe les lecteurs de la prochaine tenue d’un procès qui va faire grand bruit. Le parquet de Nancy va annoncer la date d’un procès pour prise illégale d’intérêts en faveur de Nestlé à Vittel. Ce sera aussi le procès d’un système d’influence mis en place clandestinement par la multinationale suisse dans cette région, et dont le journal web révèle de nouveaux aspects. 

Pendant que madame Pruvost, conseillère générale et présidente de la commission locale de l’eau (CLE) de 2013 à 2016, prenait des décisions autorisant Nestlé Waters France à continuer de pomper l’eau d’une nappe phréatique qui se vide à grande vitesse, monsieur Pruvost, ancien cadre supérieur de Nestlé International, présidait l’association qui assurait “un rôle de secrétariat et d’animation” pour cette même CLE.

Si la nappe phréatique de Vittel et de la région éveille autant les appétits de Nestlé, c’est qu’elle sert à remplir annuellement des centaines de millions de bouteilles en plastique, vendues surtout en Allemagne et en Suisse sous la marque Vittel Bonne Source. En tout, des Vosges, plus d’un milliard de bouteilles, siglées Vittel, Hépar ou Contrex, sont envoyées à travers le monde chaque année. 

L’enjeu de la préservation de ces ressources dépasse largement les intérêts de Nestlé : un élu de la ville estime ainsi que 60 000 habitants de 191 communes alentour en dépendent pour leur consommation en eau potable, soit tout de même un quart du département des Vosges.

“L'enquête préliminaire est terminée et nous en envisageons effectivement de poursuivre madame Pruvost devant le tribunal correctionnel de Nancy pour prise illégale d’intérêts", révèle François Perain, procureur de la République de Nancy. Pour ces faits, la peine maximale encourue est de cinq ans d’emprisonnement.

Signe du noyautage du territoire par la firme suisse, la présence de ses cadres, actuels ou anciens, dans plusieurs associations influentes de la région. En examinant les statuts de l’association La Vigie de l’eau, présidée par le mari de Claudie Pruvost et chargée de gérer le schéma d’aménagement en eau de la région jusqu’en 2017, on trouve ainsi, sur les sept membres que compte le bureau, pas moins de trois anciens cadres de Nestlé qui se sont succédé. 

Pendant ce temps, la mairie de Vittel enchaîne les initiatives pour inciter ses administrés à consommer moins d’eau. En 2015 déjà, elle avait mandaté La Vigie de l’eau pour sensibiliser “aux changements climatiques et à ses impacts sur la ressource en eau”. Fin juillet 2019, alors que la France suffoque et que les habitants de la région sont appelés à réduire leur consommation d’eau en raison de la sécheresse, la ville de Vittel annonce une nouvelle mesure : une distribution gratuite de “packs d’éco-mousseurs” réducteurs de débit du robinet.

> Résumé de l’article de Médiapart. >>> Lien.

 Gilblog La Borne mon village en Berry, est un blog de clocher, un cyberjournal d’expression locale et citoyenne. Dans gilblog, lisez des nouvelles de La Borne et du Berry en mots et en images, pages vues sur le web, citations, dico berrichon, coups de gueule et coups de coeur. Tout ça est éclectique, sans prétention et pas toujours sérieux, mais gilblog est amical avant tout. Gilblog, un site web fait à La Borne et réalisé entièrement à la main sur Mac, avec l'excellent  logiciel SandVox. © Photos Marie Emeret & JP Gilbert. © Textes et dessins JP Gilbert. Cartes postales anciennes: collection JP Gilbert. Vignettes : Dover éditions. Toute image ou contenu relevant du droit d’auteur sera immédiatement retiré(e) en cas de contestation. Les commentaires sont les bienvenus sur ce site. Les avis exprimés ne reflètent pas l'opinion de gilblog, mais celle de leurs auteurs qui en assument l’entière responsabilité. Tout commentaire vulgaire ou injurieux, ne respectant pas les lois françaises, tout billet insultant ou hors sujet, sera automatiquement revu ou rejeté par le modérateur, ainsi que les messages de type SMS et ceux des trolls. Conformément à la loi, votre adresse IP est enregistrée par l'hébergeur.