Mieux qu’à la télé. Vauban, par Michel Labonne.

Précédent
M-Labonne Le Vagabond du roi

Dans le cadre des journées du Patrimoine, la télévision a rendu hommage à Vauban, architecte de génie, homme de plume, critique et réformateur, par une émission de l’inévitable Stéphane Bern diffusée le lundi 14 septembre sur FR3 à 21 heures. Il faut savoir que douze ouvrages de Vauban, regroupés au sein du réseau des sites majeurs qu’il a conçus, sont classés au patrimoine mondial de l’Unesco depuis le 7 juillet 2008. Et il y en a bien d’autres sur le territoire…

Vauban n’était pas berrichon, mais Morvandiau (personne n’est parfait), mais c’est un historien berruyer, Michel Labonne, qui vient de lui consacrer un livre. Dans cet ouvrage, les lecteurs ont rendez-vous avec un Vauban que l’on n’a jamais vu : le bâtisseur, le politique, l’amoureux.

Passionné dès son plus jeune âge par l'architecture, Sébastien Le Prestre de Vauban a 17 ans lorsqu'il quitte sa région natale du Morvan pour s'engager auprès des troupes de la Fronde. Ses stratagèmes et croquis attisent la curiosité de Mazarin qui lui propose de servir son roi, le jeune Louis XlV. Devenu maître dans l'art de la guerre et des constructions défensives, toute sa vie Vauban sillonnera la France, de chantier monumental en assaut couronné de succès.

Mais le prestigieux ingénieur militaire est aussi un homme engagé: au cours de ses missions, il n'aura de cesse de tenter d'alerter le roi sur les conditions de vie des petits paysans, acculés par les impôts et les ravages de la guerre. 

Et quand il rencontre Catherine de Thumesnil, veuve huguenote et commerçante de toile de son état, plus que jamais il s'interroge sur les conséquences de la révocation de l'édit de Nantes. 

La fin de sa vie est marquée par l'affaire de La Dîme royale : dans cet essai, distribué sous le manteau malgré l'interdiction qui le frappe, Vauban propose un audacieux programme de réforme fiscale pour tenter de résoudre les injustices sociales et les difficultés économiques des ”années de misère” de la fin du règne du Roi Soleil. En effet, 1692, 1693 et 1694 sont des années de disette alimentaire épouvantables, qui font trois millions de morts, soit un dixième de la population française.

Connu des Berruyers pour avoir créé dans les marais le Mur des Poètes, Michel Labonne a écrit deux romans (dont l'un a été primé au Concours des Arts et Lettres), et un recueil de poèmes. Auparavant il a enseigné l'histoire, les lettres et la philosophie.

> Le vagabond du roi par Michel Labonne. Éditions De Borée. Un livre broché de 324 pages, format 15X23 centimètres. Prix 19,90 euros. En vente à La Poterne, 41 rue Moyenne-Bourges, et dans les bonnes librairies.

 Gilblog La Borne mon village en Berry, est un blog de clocher, un cyberjournal d’expression locale et citoyenne. Dans gilblog, lisez des nouvelles de La Borne et du Berry en mots et en images, pages vues sur le web, citations, dico berrichon, coups de gueule et coups de coeur. Tout ça est éclectique, sans prétention et pas toujours sérieux, mais gilblog est amical avant tout. Gilblog, un site web fait à La Borne et réalisé entièrement à la main sur Mac, avec l'excellent  logiciel SandVox. © Photos Marie Emeret & JP Gilbert. © Textes et dessins JP Gilbert. Cartes postales anciennes: collection JP Gilbert. Vignettes : Dover éditions. Toute image ou contenu relevant du droit d’auteur sera immédiatement retiré(e) en cas de contestation. Les commentaires sont les bienvenus sur ce site. Les avis exprimés ne reflètent pas l'opinion de gilblog, mais celle de leurs auteurs qui en assument l’entière responsabilité. Tout commentaire vulgaire ou injurieux, ne respectant pas les lois françaises, tout billet insultant ou hors sujet, sera automatiquement revu ou rejeté par le modérateur, ainsi que les messages de type SMS et ceux des trolls. Conformément à la loi, votre adresse IP est enregistrée par l'hébergeur.