La Borne 14 juillet. D’où vient la retraite aux flambeaux de la fête nationale ?

Précédent
14juillet-bataillon-scolaire


lampions med hr

Pour retrouver l’origine de la fête nationale du 14 juillet, il faut revenir à l’histoire de la troisième République. Après la défaite de 1870, la destitution de Napoléon III et son régime dictatorial, la révolte de la Commune et sa sanglante répression par Thiers, les tentatives de restauration de la royauté, une certaine stabilité s’installe avec l’arrivée au pouvoir des républicains (rien à voir avec le parti politique qui porte ce nom actuellement). On leur doit la loi du 6 juillet 1880 qui institue le 14 juillet comme fête nationale, dans le but d'enraciner des institutions démocratiques dans l'héritage de la Révolution. 

LaBorne-Affiche-14-juillet

Le 14 juillet devient alors un symbole officiel de la République française. Toutes les communes doivent célébrer cette fête. Une circulaire adressée aux préfets, émanant du ministre de l'Intérieur de l'époque, rappelle que le gouvernement désire que cette journée soit "célébrée partout avec éclat": il faut, notamment, que les "édifices publics soient pavoisés et illuminés". Les célébrations débutent par une retraite aux flambeaux le 13 au soir avec des torches de cire. Le lendemain, ce sont les cloches des églises qui annoncent le défilé militaire, qui est suivi d'un grand banquet. Dans l'après-midi, les festivités continuent à travers des spectacles et des jeux, puis la soirée se conclut avec le traditionnel feu d'artifice accompagné d'un bal public…

L'utilisation de retraites aux flambeaux dans le cadre de la fête nationale s'inscrit dans l’idée d'ancrer la célébration du 14 juillet dans le souvenir de la prise de la Bastille, en rappelant les flambeaux que portaient les parisiens. En effet, la démolition de cette prison du roi (surmontée de canons dirigés vers les rues de Paris, et considérée comme un symbole de la royauté et un affront au peuple),  commença dans la nuit du 14 au 15 juillet 1789. Cette nuit là, les Parisiens s'éclairaient à la lueur des torches et des feux de joie...

De nos jours, les lampions remplacent les torches pour célébrer le moment où la destruction de la Bastille a commencé. Cette réminiscence est le plus souvent complétée par des feux d’artifices et des bals populaires.

> Cliquez sur le programme “La Borne 14 juillet” pour agrandir l’image.

 Gilblog La Borne mon village en Berry, est un blog de clocher, un cyberjournal d’expression locale et citoyenne. Dans gilblog, lisez des nouvelles de La Borne et du Berry en mots et en images, pages vues sur le web, citations, dico berrichon, coups de gueule et coups de coeur. Tout ça est éclectique, sans prétention et pas toujours sérieux, mais gilblog est amical avant tout. Gilblog, un site web fait à La Borne et réalisé entièrement à la main sur Mac, avec l'excellent  logiciel SandVox. © Photos Marie Emeret & JP Gilbert. © Textes et dessins JP Gilbert. Cartes postales anciennes: collection JP Gilbert. Vignettes : Dover éditions. Toute image ou contenu relevant du droit d’auteur sera immédiatement retiré(e) en cas de contestation. Les commentaires sont les bienvenus sur ce site. Les avis exprimés ne reflètent pas l'opinion de gilblog, mais celle de leurs auteurs qui en assument l’entière responsabilité. Tout commentaire vulgaire ou injurieux, ne respectant pas les lois françaises, tout billet insultant ou hors sujet, sera automatiquement revu ou rejeté par le modérateur, ainsi que les messages de type SMS et ceux des trolls. Conformément à la loi, votre adresse IP est enregistrée par l'hébergeur.