Légion d’honneur ou du déshonneur ?

1-Légion déshonneur

On peine à y croire : Agnès Buzyn, l’ancien ministre de la santé d’Emmanuel Macron, a été décorée de la Légion d’honneur à l’occasion de la promotion du 1er janvier 2022, parmi d’autres personnes censées avoir contribué “au bien commun”. Donc le président vient d’honorer un ministre mis en examen par la Cour de justice de la République pour “mise en danger de la vie d’autrui” dans sa gestion de l’épidémie du Coronavirus. Elle est également placée sous statut de témoin assisté pour “abstention volontaire de combattre un sinistre”. Agnès Buzyn avait en effet notamment reconnu avoir caché la réalité de l’ampleur de l’épidémie aux Français lorsqu’elle était ministre. Et c’est ce personnage (qui avait aussi démissionné en pleine crise sanitaire) qui est récompensé ! 

Le président voudrait discréditer la Légion d’honneur qu’il ne s’y prendrait pas autrement. Et en effet, il persiste…

D'autres décorés du 1er janvier ont carrément fait s'étrangler les professionnels de la santé, écrit Le canard enchaîné du 5 janvier 2022. Claude Griscelli, par exemple, devenu grand officier de la Légion d’honneur. Cet ex-patron de l'Inserm s'est illustré pour avoir relu au Sénat, en juin 2011, le rapport concernant le Mediator et minimisé le rôle de Servier. L’entreprise pharmaceutique, il est vrai, le payait 90 000 euros par an depuis 2007 ! Jugé pour trafic d'influence, Griscelli avait finalement été relaxé. 

Le conseiller d'État Didier Tabuteau est, de son côté, promu commandeur de la Légion d’honneur. Premier patron de l'Agence du médicament (ANSM), il a signé, en 1995, le retrait du Mediator dans les préparations magistrales (réalisées sur ordonnance) mais il a laissé Servier continuer de vendre ses boîtes en pharmacie ! Utilisé par cinq millions de personnes pendant les 33 ans de sa commercialisation (entre 1976 et 2009), le Mediator est responsable de centaines de morts, il est à l’origine de graves maladies du cœur et du poumon.

Elevée au rang de chevalier de la Légion d’honneur, Christelle Ratignier est, pour sa part, directrice générale depuis un an de l'Agence du médicament, agence condamnée au printemps dans le procès du Mediator à 303 000 euros d'amende pour “homicides et blessures involontaires” par négligence. Jamais mise en cause, cette immuno-hématologue a occupé de 2002 à 2010, “plusieurs fonctions (au sein de l’ANSM) en lien avec l'évaluation clinique des médicaments”.

Rappelons que l’infectiologue Karine Lacombe avait été nommée chevalier de la Légion d’honneur le 1er janvier 2021. Cette abonnée des plateaux télé est connue depuis 2020 pour ses conflits d'intérêts. En effet elle avait perçu 212 000 euros des entreprises de l'Industrie pharmaceutique, dont 28.412 € de la société Gilead.

1-IreneFrachon

…Tout le contraire d’Irène Frachon qui avait dénoncé le scandale du Mediator et refusé la Légion d’honneur à plusieurs reprises. “Ce ruban rouge, c’est la fierté et l'identité de la nation. Je ne peux pas appartenir à l'ordre de chevalerie qui a honoré Jacques Servier”. 
Et en 2015, elle protestait publiquement contre la promotion au grade de commandeur de la Légion d'honneur de Henri Nallet, qui était conseiller spécial et personnel de Jacques Servier. Henri Nallet exerçait la fonction de consultant auprès du groupe pour un revenu annuel estimé à 812 000 euros. "
La Légion d'honneur est donnée pour des actions méritantes pour l'intérêt général. Or, Nallet a défendu les intérêts privés d'un laboratoire qui est un labo criminel."

> Scrutons l’actualité… Y aura-t-il d’autres refus comme celui d’Irène Frachon ?

àGilblog La Borne mon village en Berry, est un blog de clocher, un cyberjournal d’expression locale et citoyenne. Dans gilblog, lisez des nouvelles de La Borne et du Berry en mots et en images, pages vues sur le web, citations, dico berrichon, coups de gueule et coups de coeur. Tout ça est éclectique, sans prétention et pas toujours sérieux, mais gilblog est amical avant tout. Gilblog, un site web fait à La Borne et réalisé entièrement à la main sur Mac, avec l'excellent  logiciel SandVox. © Photos Marie Emeret & JP Gilbert. © Textes et dessins JP Gilbert. Cartes postales anciennes: collection JP Gilbert. Vignettes : Dover éditions. Toute image ou contenu relevant du droit d’auteur sera immédiatement retiré(e) en cas de contestation. Les commentaires sont les bienvenus sur ce site. Les avis exprimés ne reflètent pas l'opinion de gilblog, mais celle de leurs auteurs qui en assument l’entière responsabilité. Tout commentaire vulgaire ou injurieux, ne respectant pas les lois françaises, tout billet insultant ou hors sujet, sera automatiquement revu ou rejeté par le modérateur, ainsi que les messages de type SMS et ceux des trolls. Conformément à la loi, votre adresse IP est enregistrée par l'hébergeur.