Il faut stopper ce train fou ... avant qu’il ne soit trop tard !

1-Train-fou-visuel-2

En mars 2021 (soit un an avant l’invasion de l’Ukraine par l’armée russe), dans une longue lettre ouverte au secrétaire général de l’OTAN, plusieurs haut gradés de l’Armée Française, membres du Cercle de Réflexion Interarmées s’insurgeaient contre le projet OTAN 2030, qui selon leur analyse, affaiblit la souveraineté de la France et change l’objectif de l’alliance (j’ai mis un lien en bas de page pour ceux qui veulent lire le document complet). Cette lettre éclaire fortement certaines causes de la guerre en Ukraine ; je tente d’en résumer l’essentiel. 

Que l’on ne se méprenne pas sur mon propos, ce résumé ne vise en aucun cas à excuser Poutine, ni à l’innocenter pour son invasion de l’Ukraine. Mais le déferlement de paroles belliqueuses dans les médias et l’omission de la responsabilité de l’OTAN et du clan pro états-unien, pourraient bien contribuer à pousser la France dans un conflit généralisé. Ces extraits du texte du Cercle de Réflexion Interarmées (CRI) éclairent mieux les raisons (sérieuses) de la mauvaise décision russe, elles rappellent des faits que les médias omettent pudiquement de rappeler à l’opinion. Rien ne devrait empêcher les esprits non soumis au politiquement correct de de prendre un peu de recul et de faire œuvre de réflexion afin d’étudier les causes et d’évaluer les conséquences ! Voici donc un aperçu librement résumé du texte du CRI.

1-general-diamantidis

- La lecture du projet “OTAN 2030” fait clairement ressortir un monument de paisible mauvaise foi, de tranquille désinformation et d'instrumentalisation de la menace Russe, une “menace” patiemment créée puis entretenue, de façon à “mettre au pas” les alliés européens derrière les États-Unis, en vue de la lutte qui s'annonce avec la Chine pour l’hégémonie mondiale.

C’est l’OTAN qui, dès les années 1990, s’est lancée à marche forcée dans son élargissement vers l’est, malgré les assurances données à la Russie en 1991 lors de la signature du traité de Moscou et qui d’année en année a rapproché ses armées des frontières de la Russie, profitant de la décomposition de l’ex URSS.

C’est l’OTAN qui, sans aucun mandat de l’ONU, a bombardé la Serbie pendant 78 jours, avec plus de 58 000 sorties aériennes, initiant ainsi, contre toute légitimité internationale, la création d’un Kosovo indépendant en arrachant une partie de son territoire à un état souverain, au nom du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes. Ce principe serait-il à géométrie variable, lorsqu’il s’agit de la Crimée composée à plus de 90% de Russes, ayant rejoint la Russie sans un coup de feu ?

C’est l’OTAN qui en 2008 refusa la main tendue par la Russie pour un nouveau “Pacte de sécurité européen “ qui visait à régler les conflits non résolus à l’est de l’Europe (Transnistrie, Abkhazie, Ossétie du Sud), en échange d’une certaine neutralité de la Géorgie, de l’Ukraine, de la Moldavie vis-à-vis de l’OTAN.

1-Otan-Europe

C’est avec un esprit conquérant, qu’il a été choisi, en 2010, d’encourager les graves troubles de l’Euromaïdan, véritable coup d’État qui a abouti à l’élimination du président ukrainien légalement élu, jugé trop pro-russe, en vue de continuer la politique de rapprochement de l’Ukraine avec l’OTAN. On connaît la suite, avec les sécessions de la Crimée et du Donbass.

1-Jens-Stotenberg1-UrsulaVonDerLeyen

C’est l’OTAN qui au début des années 2000, après avoir associé la Russie à une défense anti-missiles de théâtre censée “protéger les États-Unis et ses alliés, dont la Russie” , d'une attaque de missiles tirés par des États voyous (l’Iran et la Corée du Nord), transforma ce système en une architecture globale de défense antimissile balistique en Europe (BMDE), un véritable bouclier tourné cette fois-ci contre la Russie au lieu de la protéger.

C’est l’OTAN qui donna l’assurance à la Russie que les sites de lancement des missiles antimissiles balistiques (ABM) déployés devant sa porte ne pourraient jamais être retournés en sites offensifs contre son territoire tout proche, “oubliant de préciser” qu’en réalité ces lanceurs (MK 41) de missiles ABM pouvaient bien servir à tirer des missiles offensifs Tomahawk contre son territoire.

La menace potentielle ainsi exercée sur la capacité de frappe de la Russie, base de sa dissuasion nucléaire, a sérieusement remis en cause l’équilibre stratégique américano-russe, poussant la Russie à suspendre toute coopération au sein du COR (Conseil OTAN-Russie) fin 2013.

Au terme de ces vingt années d’efforts soutenus de la part de l’OTAN pour recréer “l’ennemi russe”, indispensable à la survie d’une organisation théoriquement purement défensive, la Russie a fini par se raidir, et par chercher à l’Est la coopération que l’Ouest lui refusait.

1-VladimirPoutine-11-Joe-Biden

C’est parce que l’OTAN lorsqu’elle a perdu son ennemi, s’est lancée à corps perdu dans la préservation de son outil militaire, en se re-forgeant son nouvel ennemi russe, qu’elle tend aujourd’hui à devenir un danger pour l’Europe.

Car, non contente d’avoir fait manquer à l’Europe l’occasion d’une véritable paix durable souhaitée par tous, y compris par la Russie, l’OTAN animée du seul souci de sa survie, et de sa justification par son extension, n’a fait que provoquer un vaste réarmement de part et d’autre des frontières de la Russie , de la Baltique à la Mer Noire, mettant en danger la paix dans cette Europe, qu’elle ne considère plus désormais que comme son futur champ de bataille,

Aujourd’hui (mars 2021), et malgré tous les efforts de l’OTAN, la Russie avec son budget militaire de 70 milliards d’euros (à peine le double de celui de la France), ne constitue pas une menace pour l’OTAN avec ses 1000 milliards d’euros , dont 250 pour l’ensemble des pays européens de l’Alliance ! Mais ce qui est visé désormais est un projet beaucoup plus vaste: à savoir impliquer l’Alliance atlantique dans la lutte pour l’hégémonie mondiale qui s’annonce entre la Chine et les États-Unis.

Il faut stopper ce train fou, avant qu’il ne soit trop tard ! La France, quant à elle, dans le droit fil des principes énoncés voici plus d’un demi-siècle par le général de Gaulle, ne saurait, sans faillir gravement, se prêter à cette entreprise d’une acceptation aventureuse de la tutelle américaine sur l’Europe. 
Le 11 mars 2021. Général de Brigade aérienne Grégoire Diamantidis, pour le Cercle de Réflexion Interarmées.

OTAN-1998-2022 copie

En guise de conclusion, on observe que du côté occidental, deux instances gouvernent et guident l’avenir de cette guerre. Pour les questions d’engagement militaire c’est l’OTAN qui est aux manettes. Pour les questions d’accompagnement à la guerre, c’est la Commission européenne qui dirige. Le couple Jens Stoltenberg pour l’OTAN et Ursula von der Leyen pour la Commission européenne mène la danse ; la musique et la chorégraphie sont, quant à elles, dirigées par Joe Biden depuis Washington. Macron, aussi bien en tant que Président français ou président (pour six mois) du Conseil de l’Union Européenne, est loin de peser autant que le trio de poids lourds que je viens de citer.

Ainsi, pendant que Jens Stoltenberg commande nos soldats en Roumanie, Ursula von der Leyen (que nous n’avons pas élue) décide la fermeture des sites web russes en Europe. Le principe républicain du “peuple souverain” français est à des lieues ! 

Mais pousser pour la négociation, c’est pousser les contradictions du régime Poutine à leur terme. Pousser à la guerre, c’est renforcer le bloc militaro-industriel qui est la base du pouvoir poutinien, et renforcer le complexe militaro-industriel états-unien encore plus redoutable.  C’est prendre le risque d’un élargissement du conflit en Europe.

Autre conclusion. On voit qu’il y a matière à négocier sous l’égide de l’ONU. Les armes doivent se taire et laisser la place au dialogue. Cessez le feu en Ukraine, solidarité avec le peuple ukrainien, non à la Russie, non à l’OTAN !

> Photos, du haut vers le bas. Général Grégoire Diamantidis. Jens Stotenberg. Ursula von der Leyen. Vladimir Poutine. Joe Biden. Cliquez sur la carte pour lagrandir.

> Sources : Capital. OTAN 2030 : “Il faut stopper ce train fou ... avant qu’il ne soit trop tard!”. >>> Lien.
Res Publica - La voix de Jaurès résonne encore: Arrêtons la guerre !
>>> Lien.  
Éric Denécé. La diplomatie Française est-elle efficace ? Video de 13 minutes sur Youtube. >>> Lien.

àGilblog La Borne mon village en Berry, est un blog de clocher, un cyberjournal d’expression locale et citoyenne. Dans gilblog, lisez des nouvelles de La Borne et du Berry en mots et en images, pages vues sur le web, citations, dico berrichon, coups de gueule et coups de coeur. Tout ça est éclectique, sans prétention et pas toujours sérieux, mais gilblog est amical avant tout. Gilblog, un site web fait à La Borne et réalisé entièrement à la main sur Mac, avec l'excellent  logiciel SandVox. © Photos Marie Emeret & JP Gilbert. © Textes et dessins JP Gilbert. Cartes postales anciennes: collection JP Gilbert. Vignettes : Dover éditions. Toute image ou contenu relevant du droit d’auteur sera immédiatement retiré(e) en cas de contestation. Les commentaires sont les bienvenus sur ce site. Les avis exprimés ne reflètent pas l'opinion de gilblog, mais celle de leurs auteurs qui en assument l’entière responsabilité. Tout commentaire vulgaire ou injurieux, ne respectant pas les lois françaises, tout billet insultant ou hors sujet, sera automatiquement revu ou rejeté par le modérateur, ainsi que les messages de type SMS et ceux des trolls. Conformément à la loi, votre adresse IP est enregistrée par l'hébergeur.